Autono quoi?

Depuis la semaine dernière je suis particulièrement stressée. Il y a eut mon retour au travail, la rentrée de Kenta en MS, celle de Daria en CE2 et surtout il y a eut l’entrée en 6iéme d’Aysa. On parle souvent des 10 ans qui sont une étape mais ici cela s’est passé en douceur. Par contre l’entrée en 6iéme me met un sacré coup de Trafalgar! Déjà je me souviens du collège qui représente les pires années de ma scolarité. Et ensuite cela représente un énorme changement entre le bus, les changements de classes et les changements de professeurs.
La semaine dernière a commencé doucement avec une rentrée le lundi et la reprise des cours le jeudi. Jusqu’à vendredi soir aucun incident à noter. Aysa a géré comme une chef le bus et les déplacements dans le collège. A la pause du midi elle a même pris sur elle en allant voir d’autre collégienne seule comme elle. Lorsqu’elle nous en a parlé j’ai été fière de mon petit bout de dragonne qui devient une belle personne.
Puis vendredi soir coup de fil du collège pour me dire que ma dragonne n’avait pas trouvé son bus et qu’ils l’aideraient à 17h. Le soir elle nous a expliqué qu’elle avait cherché son cahier dans son sac, puis elle a fait la queue pour sortir et quand enfin elle est sortie le bus était parti… Ouf ce n’était pas un souci de reconnaissance de bus!
Ce matin nouveau coup de fil, de papa dragon ce coup-ci, pour me dire que ma dragonne avait loupé son bus ce matin. J’ai eut peur d’une panne de réveil ou d’une mauvaise gestion de son temps. Mais non elle a bien géré, a attendu son bus plus de 5min et est rentrée à la maison pour appeler papa dragon. Et là le bus est passé devant elle avec 10min de retard… Papa dragon a eut une dragonne en larmes au téléphone. Il a emmené notre dragonne au collège avec 10min de retard.
J’ai mon cœur de maman dragon qui s’effrite. J’ai l’impression de jeter ma dragonne qui ne sait pas voler du haut d’une falaise en lui disant de se débrouiller. Mon cœur se brise au pied de cette falaise même si je sais que je n’ai pas le choix. C’est aussi ça mon rôle de maman dragon, laisser mes dragonnes acquérir en autonomie et quand il y a un raté être là pour leur redonner confiance et leur expliquer que c’est normal et que c’est comme ça qu’on apprend. Mais j’ai envie de céder à la facilité pour la protéger et me protéger moi aussi. Alors je lutte contre cette petite voie qui me parle de trajets en voiture ou autres solutions qui ne feraient que voler un peu d’autonomie à ma dragonne. Et je me rend compte à quel point c’est dur de laisser grandir mes dragonnes même si c’est indispensable!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *